Sélectionner une page

Je suis peut-être touche à tout mais j’ai mes limites et je ne suis franchement pas doué dans les domaines de la peinture, du dessin, de l’illustration. Pour le Bradbury, je souhaitais que chaque nouvelle soit illustrée et c’est ainsi que j’ai fait la rencontre de JR Korpa.

Il était pour moi inenvisageable de publier mes histoires sans illustration. Dans le cadre du Bradbury, il n’y avait certes pas d’obligation dans ce sens mais comme j’avais décidé de publier sur Smashwords, il me fallait dès lors penser chaque semaine à la couverture de la nouvelle.

Compte tenu de mes capacités dans ce domaine, je suis parti à la recherche de site d’images permettant de disposer d’images libres de droit et je suis tombé sur Unsplach, un site très complet et surtout doté de photos de très belle qualité. J’y ai découvert des auteurs divers et c’est ainsi qu’en fonction des nouvelles, je suis allé puiser, ici et là, les illustrations qui semblaient collés le plus à mes histoires.

Et dès « Katyn« , ma seconde nouvelle, je tombe sur une image de JR Korpa qui me fascine par ses motifs abstraits qui me font penser aux dernières œuvres de William Turner. Pour la suivante  » De Profundis » j’utilise une fois de plus le travail de JR Korpa et je découvre peu à peu la variété de ses travaux mêlant peinture et photographie.

Durant la première partie du Bradbury, je vais alterner, en fonction des récits, les auteurs mais à partir du « Songe d’un Monde  » la 23ème nouvelle du Projet Bradbury, je décide de n’utiliser que les images de JR Korpa. (Une exception toutefois avec l’affiche de « A la dérive » que je réalise moi-même).

La variété de ses travaux m’a permis de prendre cette décision, un peu tardivement mais je suis très heureux du résultat final. Il en ressort une multitude de motifs, de couleurs, de formes étranges que j’affectionne tout particulièrement.

Je ne peux que vous invitez à continuer le voyage en découvrant son site et en parcourant sa page dédiée sur Unsplach. C’est ainsi que j’ai appris que nous étions de la même génération et que nous avions un grand nombre d’influence en commun.

Et c’est naturellement à JR Korpa que j’ai fait appel pour l’illustration des futurs recueils. Il me paraissait évident de conclure ce projet avec cette imagerie si particulière.

Alors, Big Up à Jr Korpa et à son fabuleux travail !