Sélectionner une page

Dimanche 5 janvier, lancement du Projet Bradbury et avec lui je me lance dans un marathon qui doit durer une année entière. Le challenge est d’écrire 52 nouvelles, soit une par semaine. Bilan du premier mois.

ECRITURE

Après un petit de temps de préparation, la première nouvelle fut donc publié le 12 janvier. Ce qui donne trois nouvelles écrites et publiées pour ce mois-ci, soit un peu plus de 12 000 mots.

Globalement la phase d’écriture s’est révélé plus facile que je ne le pensais. A partir du moment ou je décide de l’idée, le reste s’enchaîne avec une certaine aisance et je me suis bien adapté à ce rythme.

En gros, je rédige le premier jet le lundi et le mardi. Je laisse poser le mercredi et j’entame les corrections le jeudi et le vendredi. Le samedi, je met l’ensemble en forme, effectue les dernières corrections et je formate la nouvelle pour la publication. Le dimanche, elle débarque comme le petit croissant chaud dans vos boites !

Une semaine, c’est court et je ne peux pas me permettre de me tromper de sujet. Donc quand arrive le mercredi, si je considère que la nouvelle est moyenne, je n’ai de toute façon pas le temps d’en écrire une autre. Le challenge consiste donc à améliorer le plus possible le matériau créé en début de semaine. Et c’est un peu tout l’intérêt de ce projet. Et fatalement la qualité peut s’en ressentir. J’ai d’ailleurs un peu ramé à ce sujet avec « De profundis » ou je reste quelque peu dubitatif à son sujet.

Mais je ne me flagelle pas pour autant. Si une nouvelle est moyenne, tant pis, je n’ai pas le temps de pleurer dessus car très vite j’enchaîne avec la suivante et je trouve cela très bon pour le moral !

J’aime tout particulièrement le processus de création des personnages. C’est fascinant de les voir naître et de les voir évoluer. Cela reste des personnages de nouvelles donc brossé à gros traits mais cela permet d’envisager de chouettes résultats pour le futur.

Pour finir sur l’écriture à proprement parler, je tiens à vous remercier pour vos commentaires et votre soutien et j’espère ne pas vous lasser avec les 49 prochaines nouvelles !

Les nouvelles de Janvier

PUBLICATION

Comme je l’ai spécifié au début du mois, j’ai choisi la plateforme Smashwords pour publier les textes.

Je redoutais un peu le processus de formatage car j’avais cru comprendre lors de mes lectures qu’il n’était pas aisé de s’approprier la technique induite par la plateforme. Mais je pense que mes précédentes expériences dans le domaine de l’auto édition m’ont permis d’éviter les difficultés inhérentes au formatage.

Pour les trois nouvelles, j’ai réussi à publier du premier coup et à passer les différents tests imposés par Smashwords. Je n’ai rencontré qu’une difficulté, c’est pour l’obtention de l’ISBN de « Temps-mort ». Et je remercie là le service technique de Smashwords pour avoir résolu le problème. Depuis, ça roule nickel.

Toutefois, je reste perplexe sur la qualité de rendu de certains formats. En l’occurrence, la transformation en pdf via Smashwords n’est pas parfaite. Je me suis retrouvé avec des carrés blancs sur certaines espaces vides ainsi que des caractères incongrus. Du coup, j’exporte moi-même la version pdf via Word et c’est tout de suite plus propre. Il est clair qu’ il va me falloir un certain temps pour réaliser des formatages parfaits.

COMMUNICATION

Bon, c’est pas mon point fort et une fois que j’ai écrit et publié la nouvelle, il ne reste plus beaucoup de temps pour cette partie pourtant très importante.

J’ai créé une page facebook mais je ne sais pas trop comment m’y prendre pour attirer du monde. De manière générale, je me sens un peu manche avec les réseaux sociaux. Là-encore, je me donne le temps d’apprendre. Et surtout, comme l’objectif premier est que les nouvelles soient lues, je suis pas convaincu par la pertinence de ces modes de communication.

Dans un autre registre, je me suis inscrit à Wattpad, une communauté numérique d’auteurs et de lecteurs. Là encore, je ne sais pas bien comment ça marche. « Temps-mort » n’a été lu que 10 fois et  » Katyn » 6. Pour le moment, je ne vais pas persévérer sur ce site. J’y reviendrais peut être plus tard quand j’aurai du temps à y consacrer.

Pour conclure, si je considère que cette aspect n’est certainement pas à négliger, je vais concentrer l’essentiel de mon activité à l’écriture. C’est bien le but premier de ce challenge. Toutefois, si vous avez des idées, je suis preneur !

Et c’est parti pour février !

Photo de Joanna Kosinska sur Unsplash